Category Archives: Uncategorized

Revanche légale de la Commission européenne sur la décision de la cour constitutionnelle allemande

Comme certain.es ont dû pouvoir le constater, la Commission européenne a engagé une procédure contre la République fédérale d’Allemagne pour non respect de la primauté du droit européen sur les droits nationaux. En effet, la cour constitutionnelle allemande avait condamné les opérations monétaires expansionnistes de la BCE, en jugeant qu’elles ne correspondaient pas au mandat de la BCE.

A ce titre, la Commission déplore que l’Allemagne pense que sa cour constitionnelle a plus de pouvoir que les institutions européennes et condamne un tel agissement qui remet en cause la supériorité du droit européen sur le droit national.

Cela fait quand même plaisir de voir que la Commission ne se laisse pas faire, et que, bien que présidée par une allemande, elle s’attaque à l’Allemagne, qui souhaiterait bénéficier des avantages commerciaux que lui procure la monnaie commune, l’euro, encore plus que le Mark, sans devoir assumer ceci :

L’argent gagné par l’Allemagne en exportant ses produits dans les pays du Sud, n’est autre que de la dette publique et privée des pays du sud. Autrement dit, les pays de la zone euro (hors Allemagne et Pays-Bas – les deux pays qui ont profité économiquement de l’euro) achètent allemand et des transfèrent des euros en Allemagne, et s’endettent pour cela. Il est normal que ces pays soient soutenus par la BCE sans que les allemands ne s’en plaignent car ils s’enrichissent sur le dos de la dette des 25 autres pays européens.

liens “complotistes” divers

Voici une liste de liens “complotistes” communiquée par un ami suisse.
Je n’ai pas eu le temps de me pencher dessus mais cela compense mon manque de temps pour un contenu éditorial sérieux.

https://www.zerohedge.com/political/what-expect-2021-madness-mayhem-manipulation-more-tyranny

Mais encore:
http://www.comite-valmy.org/spip.php?article9638

https://la-chronique-agora.com/pepp-christine-lagarde-persiste-et-signe/https://www.options-gagnantes.com/coronavirus-votre-argent-en-banque-bientot-ponctionnee/

Extra:
https://lilianeheldkhawam.com/2021/01/01/la-gouvernance-globale-est-deja-la-le-virus-la-legitimee/

Site de retour : merci de votre patience et de votre compréhension.

Mon site internet est à nouveau en ligne mais dans une version différente. Je vous rappelle que vous pouvez accéder à la version complète en vous créant un compte et en vous présentant.

Ma vie professionnelle implique de prendre des précautions éditoriales. Il est donc possible que le site repasse en mode hors-ligne suite aux différents développements éditoriaux ainsi qu’à ma vie professionnelle.

La blague du Parlement européen en temps de coronavirus : aucun débat, vote à distance. L’UE est de moins en moins démocratique

Avec plaisir, je vous envoie l’un des rares emails que je reçois du groupe politique (identité et démocratie – ID ) au Parlement européen. Un article violent contre le Parlement européen et le simulacre de démocratie qu’il propose en tant de pandémie. C’est un texte du Président de la délégation française du groupe ID disponible ici : https://www.id-france.eu/une-parodie-de-democratie/

Alors que démarre une session, depuis huit mois, le virus interdit de vrais débats, pourtant déjà bien irréels, au sein de l’hémicycle Bruxellois.

Le virus a conduit au confinement, à la réduction des libertés et des existences, a dangereusement ralenti l’économie, mis en péril des centaines de milliers d’emplois, mis l’hôpital sous pression et fauché des vies. Il a aussi oberé gravement la vie démocratique au sein de l’Union européenne.

Non seulement, le Parlement européen ne se réunit plus, les députés ayant été dissuadés de se rendre à Bruxelles mais la quasi-totalité des débats sont annulés, alors même que les questions et sujets mis à l’ordre du jour semblent totalement déconnectés de la réalité.

Outre la présence désormais interdite des députés, il est impossible de voter autrement qu’à distance, même si l’on est à Bruxelles, et les débats réduits à la portion congrue. 

Que cherche David Sassoli le Président du Parlement européen ? Nous contenir pour nous museler. Nous « protéger » pour mieux nous contrôler ? L’argument sanitaire sert de prétexte à toutes les décisions cachées, et l’opposition, déjà bien peu considérée, s’en trouve encore affaiblie.

Le Parlement ne peut être une simple chambre d’enregistrement, un parlement fantoche au service d’une idéologie centralisatrice, fédéraliste et bureaucratique.

Les responsables européens se couvrent, ils ont peur d’être redevables de leurs manquements et de leur mauvaise gestion. Ils ne veulent pas restreindre la liberté de circulation au sein de l’espace Schengen tout en nous privant de la liberté d’exercer notre mandat et régissent ainsi notre mission au service de nos peuples.

A ceci s’ajoute, l’irréalité des débats et des travaux alors que plusieurs pays européens, la France mais aussi l’Autriche ont été touchés par de terribles attentats. Pas de débat, cette semaine, lors de la session plénière sur le chantage permanent et le comportement inacceptable d’Erdogan pas plus que sur la suspension des accords de Schengen directement responsables de l’arrivée de centaines de milliers de migrants parmi lesquels le terroriste de Nice passé par Lampedusa, qui a assassiné trois personnes innocentes dans une basilique.

A mesure que le projet fédéraliste européen est contesté, il cherche à étendre son emprise. Depuis le Brexit, la peur a changé de camp : elle est dans celui des fédéralistes, qui voient un monde qu’ils avaient construit pour leurs intérêts s’écrouler. La Grande Bretagne, la Pologne, la Hongrie, et demain la France et l’Italie, tous les peuples de ces pays ont ou vont faire comprendre, par les urnes, qu’ils ne veulent plus de cette bureaucratie, simulacre de démocratie.

Jérôme Rivière
Président de la Délégation française du Groupe Identité et Démocratie.