Olivier Delamarche chez Thinkerview : une autre vision de l’économie

Cette personne a une vision intéressante de l’économie française et de l’économie mondiale, particulièrement pessimiste. Ceci dit j’ai noté quelques points sur lesquels il avance des choses qui me semblent erronées. Notamment lorsqu’il mentionne qu’on fait rentrer dans les chiffres du PIB espagnol les chiffres liés à prostitution. Il trouve cela scandaleux. Or, c’est tout à fait normal car la prostitution et le proxénétisme sont légaux et réglementés en Espagne : les maisons closes sont légales comme en Belgique ou en Allemagne. Par conséquent il est normal que ce soit comptabilisé.

Dernière chose : son évaluation de la dette privée (ménage + entreprises) = 340 % du PIB. C’est énorme et cela semble contredire les propos (confirmé par le journaliste – qui au demeurant semble très cultivé) d’Asselineau candidat à la présidentielle qui mentionnait 40% d’endettement privé à la différence de l’endettement public qui représentait 100 % du PIB français. Et expliquait que ce niveau était sensiblement plus faible qu’aux États-Unis.