La BCE envisage la fin de son assouplissement quantitatif

Les cycles sont importants à suivre pour essayer de prévoir les points d’inflexion et se positionner rapidement avant les autres pour réaliser un maximum de profit.

La BCE vient d’annoncer cesser son programme d’assouplissement quantitaif : la cible de 2% d’inflation étant globablement acquise sur la zone euro. Je rappelle que ces deux pourcents d’inflation sont le seul indicateur fondamental poursuivi par la BCE dans le cadre de sa politique monétaire… contrairement à la FED américaine.

Un ouvrage de politique monétaire dont j’ai oublié le titre parlait de “point d’ancrage nominal” au sujet de cet indicateur visant notamment à garantir la stabilité de la monnaie et à s’assurer le l’équilibre entre la création monétaire de la banque centrale (QE) et la destruction monétaire lorsque la banque centrale se déleste des créances acquises sur la marché en les mettant au passif de son bilan. Je ne vais pas rentrer dans trop de détails sur ces mécanismes que j’ai déjà décrits dans de multiples publications.

Les Etats-Unis sont toujours décalés par rapport à l’Europe : le QE américain a eu lieu avant le QE européen, et alors que la BCE en est au stade de penser à mettre un terme à son QE, les Etats Unis l’ont déjà fait et envisagent maintenant des hausses de taux directeurs pour freiner l’économie et limiter les risques inflationnistes.

Source : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/qe-la-bce-arretera-ses-achats-de-dettes-fin-decembre-781833.html

Leave a Reply